L’amitié franco-allemande célébrée à Bois-le-Roi

Samedi 13 octobre, je me suis rendue à l’invitation de Nicole DELPORTE, Maire de Bois-le-Roi (Seine-et-Marne), dans cette commune de mon eurocirconscription qui célébrait le 20ème anniversaire de son jumelage avec une ville allemande du Bade-Wurtemberg, Langenargen, située sur les rives du lac de Constance.

C’est avec beaucoup de plaisir que j’ai participé à cette soirée d’anniversaire, à laquelle de très nombreux habitants de Bois-le-Roi, de toutes générations, mais aussi une centaine d’habitants de Langenargen, emmenée par le premier magistrat de la ville, Herr Rolf MÜLLER, étaient présents.

Cette soirée, fort chaleureuse et musicalement animée par orchestre de 50 musiciens de Langenargen, m’a permis de constater la réelle et profonde amitié instaurée entre les deux villes, grâce à des échanges très réguliers, des projets communs, notamment autour de la jeunesse et de la musique.

Les jumelages sont des vecteurs de la citoyenneté européenne les plus sympathiques et concrets. Ils participent de l’œuvre de réconciliation et de rapprochement entre les peuples européens que le Prix Nobel de la Paix décerné à l’Union européenne est venu récompenser vendredi 12 octobre.

Au cours de mon intervention lors de la soirée, j’ai d’ailleurs rappelé que l’Union européenne est amenée à financer dans le cadre de son programme « L’Europe pour les citoyens », des projets de jumelage pour des montants pouvant aller jusqu’à 150 000 euros.

Le jumelage entre Bois-le-Roi et Langenargen est une vraie réussite, que plusieurs élus sont venus saluer : Valérie LACROUTE, députée de la 2ème circonscription de Seine-et-Marne, Jean-François ROBINET, conseiller général, et Liliane PAYS, conseillère régionale.

Langenargen étant de son côté aussi jumelée avec la ville italienne de Noli, dont le maire était présent samedi soir, de fructueux contacts ont d’ores et déjà été noués, en vue d’un nouveau jumelage entre Bois-le-Roi et Noli.

Etre aux côtés d’élus et d’acteurs engagés concrètement et personnellement dans l’amitié entre les peuples, leur témoigner ma considération et mon estime, les accompagner dans leurs futurs projets, me semble être une manière pertinente d’exercer mon mandat de députée européenne francilienne.

Revenir